SAMEDI 15 DÉCEMBRE 2018 À 18H

PROJECTION - RENCONTRE

AVEC GILLES FAVIER




© Gilles Favier


Avant d’être directeur artistique Gilles Favier est surtout photographe. Christian Caujolle dit de lui «Déterminé à construire un corpus documentaire, il se laisse porter par les rencontres pour les mettre en forme au gré de ses découvertes de personnages qui dessinent des possibles… Il aime la frontalité, l’absence de jeu face à l’objectif, une forme de rigueur qui lui ouvre d’autres libertés. »

Gilles Favier nous présentera quelques uns de ces reportages, qu’il ponctuera d’anecdotes, et notamment son travail sur Belfast qui vient de faire l’objet d’un très bel ouvrage aux Éditions Clémentine de la Ferronière, Cette projection-rencontre sera suivie d’une signature de livre



En 1981, Gilles Favier rencontre Christian Caujolle qui vient de créer le service photo de Libération. Commence alors une collaboration qui ne s’est jamais interrompue avec le quotidien. Nourri aux images de Diane Arbus, Gilles Favier s’est efforcé depuis ses débuts de porter un regard humaniste sur les marges de la société. En 2002, il commence un important travail documentariste sur les traces de l’ethnologue Pierre Verger. Il réalise également des films documentaires, répond à des commandes presse, et poursuit de nombreux projets personnels en France et à étranger. En 2018, il achève un travail de quarante ans sur Belfast avec la sortie du livre éponyme, continue des sujets au longs courts comme One Star Hôtel ou Valparaiso au Chili.

Né en 1955 à Roanne. Il est membre de l’Agence VU’ de 1987 à 2016, co-fondateur avec Valérie Laquittant et directeur artistique du rendez-vous de la photographie documentaire ImageSingulières depuis 2009, directeur artistique de la FRANCE VUE D’ICI entre 2014 et 2018, et de la commande publique sur la Jeunesse en France JEUNES-GÉNÉRATIONS en 2017, il est commissaire d’expositions à la MID depuis 2011. Il enseigne également à l’ETPA Toulouse et à lESJ de Montpellier.

Site internet
LES ÉDITIONS

BELFAST - ÉD. CLÉMENTINE DE LA FERRONIÈRE - 2018

"1981 : Je suis abonné à Reporter-Objectif un magazine photo mensuel. On y explique comment devenir correspondant de guerre au milieu d’un tas de conseils pratiques forts utiles tels que : choisir le bon sac, le bon appareil, les bonnes chaussures… Le conflit le plus abordable selon eux, le moins cher pour les apprentis photographes comme moi, est l’Irlande du Nord. Il faut prendre le bus à la Madeleine le soir vers 22h puis un bateau à Calais en pleine nuit, un train pour Londres où l’on change de gare pour un autre train direction Stranraër au nord de Liverpool, et enfin le ferry pour Larne avant un dernier bus pour Belfast.”

Ainsi début l’histoire ténue entre un photographe et un peuple, qui au fil des années va expérimenter la sclérose du conflit nord-Irlandais qui a débuté à la fin des années 1960. Quarante ans de photographies tissent ici la trame de fond de l’histoire que nous conte le photographe, démarrant à la mort de Bobby Sands, et s’achevant à la veille du Brexit.

BELFAST fait parti des 140 livres conseillés par les libraires indépendants pour Noël.

Site internet de l'éditeur
MARSEILLAIS DU NORD - ÉD. LE BEC EN L'AIR - 2016

Au début des années 1990, le ministère de la Culture souhaite dresser un état des lieux de la France et missionne Raymond Depardon pour sillonner les campagnes. Quatre autres photographes sont chargés des banlieues dites « sensibles ». À Gilles Favier, qui réside alors à Paris, échoit Marseille. Il se fixe à La Renaude, une enclave du nord de la ville divisée en deux. En haut les HLM, où vivent les familles arabes. En bas, des cubes de béton, où réside la communauté gitane.

Le photographe y restera un an et demi, réalisant au format 6×6 un reportage en noir et blanc d’une très grande qualité qui demeure, 25 ans plus tard, un témoignage précieux de l’histoire des habitants de La Renaude, et plus largement celle des quartiers Nord de la ville. Pour interroger ce corpus d’images, l’écriture de Philippe Pujol, lauréat du Prix Albert Londres en 2014, s’est imposée. S’appuyant sur le témoignage de personnes photographiées qu’il a retrouvées, il questionne les enjeux de ce quartier dans la grande tradition du journalisme littéraire.

Site internet de l'éditeur



INFOS PRATIQUES

SAMEDI 15 DÉCEMBRE / 18H

Places limitées. Réservation conseillée.

Tél. 04 67 18 27 54
mail

LES ÉDITIONS

BELFAST

Éd. Clémentine de la Ferronière
2018
ISBN : 979-10-9657-507-7
39 €
19,5 x 27,5 cm

MARSEILLAIS DU NORD

Éd. Le bec en l'air
2016
Texte de Philippe Pujol
ISBN : 978-2-36744-094-1
29 €
20 x 26 cm