SÈTE, PORT SINGULIER PLURIEL - EXPOSITION COLLECTIVE

SÈTE, PORT
SINGULIER PLURIEL

ATELIER DE SENSIBILISATION

Commande du Département de l’Hérault pour les Rencontres Méditerranéennes - HIVER 2007/2008



ATELIER ANIMÉ PAR LE PHOTOGRAPHE GILLES FAVIER
www.gilles-favier.com

Début 2008, dans le cadre des Rencontres Méditerranéennes, à l’invitation du Conseil Général de l’Hérault, l’association CéTàVOIR a proposé à des femmes du quartier de l’île de Thau à Sète d’utiliser la photographie pour porter un regard sur la ville et tout particulièrement sur le port. Aidée en cela par les associations locales, elle a confié des appareils à treize d’entre elles qui sont parties à la découverte de leur ville.


CéTàVOIR a aussi organisé avec l’aide du photographe Gilles Favier de l’Agence Vu des ateliers de portraits. Celui-ci a voulu chacun d’entre eux comme une rencontre frontale avec l’objectif, et les femmes de l’île de Thau ont accepté de poser chacune avec un poisson différent, comme une métaphore du métissage.

Sète est une ville singulière. Une île sans en être une. Sète est un port, ou plutôt des ports, de commerce, de passagers, de plaisance, de pêche. Elle est diverse, comme la mer sait l’être depuis toujours dans sa richesse infinie. La ville, la mer, l’étang, la terre et l’eau se confondent parfois ici… Dans le cadre des Rencontres Méditerranéennes, à l’invitation du Conseil Général de l’Hérault, l’association CéTàVOIR a voulu proposer à des femmes de l’île de Thau d’utiliser la photographie pour porter un regard sur la ville et tout particulièrement sur le port. Aidée en cela par les associations du quartier, elle a confié des appareils à treize d’entre elles qui sont parties à la découverte de leur ville. CéTàVOIR a aussi organisé avec l’aide du photographe Gilles Favier de l’Agence VU’ des ateliers de portraits. Celui-ci a voulu chacun d’entre eux comme une rencontre frontale avec l’objectif, et les femmes de l’île de Thau ont accepté de poser chacune avec un poisson différent, comme une métaphore du métissage. Au final, les diptyques obtenus croisent deux visions, celle des femmes-reporters et celle du photographe-portraitiste comme un contrechamp intime aux images du port. La photographie si bousculée ces derniers temps par les nouveaux médias montre là toute sa force car elle permet la rencontre. Et cela n’a pas de prix…

Un grand merci à Adèle, Aïcha, Béatrice, Céline, Christelle, Gina, Laaziza, Laura, Leïla, M’Barka, Naïma, Rhamouna, Souad, Keltoum…




EXPOSITIONS

• Môle Saint-Louis / Sète
Avril 2008
(dans le cadre des Rencontres
Méditerranéennes)
• Conseil Général de L'Hérault /
Montpellier
Avril 2008
(dans le cadre des Rencontres
Méditerranéennes)