MIGRANT FARMERS - DOROTHEA LANGE

MIGRANT FARMERS

DOROTHEA LANGE




(ÉTATS-UNIS)
Library of congress / FSA collection

La Farm Security Administration est un organisme américain créé par le Ministère de l’Agriculture pour venir en aide aux fermiers les plus pauvres touchés par la grande crise de 1929. Sa section photographique est une vraie mine d’or. Chargés de témoigner objectivement des conditions de vie et de travail des Américains ruraux, les photographes de la FSA ont constitué une collection de 270 000 documents. Dorothea Lange qui faisait partie, avec entre autres Walker Evans, de cette équipe de photographes, devint célèbre avec le portrait qu‘elle fit en 1936 de Florence Owens Thompson, plus connue sous le nom de “migrant mother”.


Née à Hoboken (dans l’État américain du New Jersey), Dorothea Lange commence sa carrière de photographe à New York, avant de s’installer en 1918 à San Francisco où elle ouvre un studio de portrait. C’est la Grande Dépression qui la pousse à déplacer son champ d’action vers la rue. Ses photographies poignantes des sans-abris attirent l’attention de la Resettlement Administration, qui la recrute en 1935 et publie dans les journaux de tout le pays ses clichés de la pauvreté et de la détresse qui touchent alors violemment les États-Unis. Les photographies étant propriété de l’État, elles sont publiées sans demande de paiement, ce qui contribue à leur propagation rapide et à faire d’eux des icônes de l’entre-deux-guerres américaine.

Il est difficile de parler de photojournalisme sans parler de la crise de l’entre-deux-guerres américaine. Celle-ci marque un tournant radical à la fois dans l’histoire des États-Unis et de la photographie d’information. Mais il est encore plus ardu de parler du photojournalisme de l’entre-deux-guerres sans parler de la Farm Security Administration et de Dorothea Lange. Les années qui suivent le krach boursier du 24 octobre 1929 sont surnommées “the bitter years” (les années amères) : le krach entraîne une crise économique sans précédent aux États-Unis, aggravée par une sècheresse dans les États du sud. Les immigrants qui débarquent d’Europe à la recherche du rêve américain, ou fuient les régimes politiques communistes et national-socialiste de l’Europe de l’Est, trouvent en Amérique une situation économique plus désastreuse encore.

C’est dans l’Amérique rurale que la situation est la plus alarmante : la sècheresse empêche les paysans d’effectuer leurs récoltes et engendre une crise grave de l’emploi. Les chômeurs errent dans les villes, à la recherche de soupes populaires ou de petits travaux quelconques, désoeuvrés, ou se retrouvent sur les routes, allant de ville en ville. Ils recherchent du travail chez les propriétaires terriens, dans les coopératives. On les appelle alors des migrants. Ils s’installent dans des camps de fortune, sans eau potable, et tournent en rond. L’administration de Franklin Delano Roosevelt, qui développe une politique keynésienne, représentée par le New Deal, crée en 1935 la Resettlement Administration (“Office de la réinstallation”), pour prélever des informations sur le terrain : la direction en est confiée à Roy Stryker.

© Dorothea LANGE / Library of Congress, Prints & Photographs Division, FSA-OWI Collection



EXPO À LA LOCATION

FICHE TECHNIQUE

• 58 tirages d’exposition noir et blanc, réalisé par l'Atelier M numérique à Saint-Jean-de-Védas, encadrés sous verre cadre bois
• 58 formats 20x30 cm





EXPOSITIONS

• ImageSingulières #3 / Sète:
02 - 19 juin 2011

• 1ère édition des Rencontres Photographiques de Guyane / Cayenne:
11 juillet - 12 août 2012

• Théâtre de Villeneuve-lès-Maguelone :
14 mars - 15 avril 2013