LES ARDENNES

PABLO BAQUEDANO




© Pablo Baquedano


FRANCE
www.lafrancevuedici.fr


"Quatre saisons dans ce département, tout au nord de la France, à la frontière avec la Belgique. Moins de 300 000 habitants pour quelque 5 000 kilomètres carrés, avec Charleville-Mézières pour préfecture. Mon premier séjour se passe durant l’hiver 2014 : en quatre semaines, je prends mes repères et fais les rencontres qui me serviront tout au long de ce reportage.

L’hiver : Ici parfois tout semble assoupi et ce n’est pas seulement l’hiver qui se pointe qui donne cette impression. La crise a fait plus qu’ailleurs son travail de sape dans cette région. Des rues désertes, des jeunes désœuvrés, mais aussi des cafés où la vie sociale se déroule, des chasseurs, des usines fermées mais aussi des fonderies à l’ancienne qui fonctionnent encore. Un petit côté dix-neuvième siècle parfois mais toujours le même accueil simple et franc.

L’été : La lumière ne manque pas en cette saison et tout apparaît transfiguré. Le lac des Vieilles-Forges a des airs de Riviera, mais sans les chichis des nouveaux riches. Ici, on te salue, on t’invite, on rit franchement. Les fêtes de village du 14-Juillet sentent bon les films de Jacques Tati.

L’été ardennais va à son rythme, comme si, pendant un temps, les « vrais » problèmes étaient mis sous l’éteignoir… Je me sens de mieux en mieux ici. Vivement l’automne !

L’automne : Les jours raccourcissent et le froid progresse. On se retrouve à l’intérieur, au chaud. On tape la belote et on se donne à fond pour organiser la vie dans les villes et villages. Je croise de nouveau la route des chasseurs et des gars des forges. Je fais de nouvelles rencontres, aussi : Raphaël et son ciné ambulant, Hervé et ses sculptures monumentales. Et puis, quelques soirées mouvementées dans les bars ou à la fête foraine, pour clore en beauté des journées qui se font un peu plus monotones.

Le printemps : Ce fut mon dernier séjour dans les Ardennes pour ce travail. Les paysages me sont désormais familiers, et j’ai plaisir à y retrouver « les amis», ceux qui m’ont aidé, m’ont ouvert leur porte."



Né en 1988 à Toulouse, Pablo Baquedano a obtenu le Grand Prix de l’École de photographie et de game design (ETPA) de Toulouse. Fort d’un apprentissage qui l’a conduit à travailler dans de nombreux domaines, il s’oriente à présent vers des sujets qui font la part belle à l’humain dans son individualité, tant singulière que sociale. Pablo Baquedano est l’un des vingt-cinq photographes ayant travaillé pendant trois ans dans le cadre de la commande photographique LA FRANCE VUE D’ICI porte par ImageSingulières et Mediapart entre 2004 et 2017. Dans ce cadre il a réalisé le sujet Les Ardennes.
Il est aussi l’un des quinze photographes choisis pour réaliser la commande publique lancée par le ministère de la Culture fin 2016 sur la Jeunesse en France co-pilotée par l’association CéTàVOIR et par le Cnap (Centre national des arts plastiques).

EXPO À LA LOCATION

FICHE TECHNIQUE

• 4 grands formats N/B 72 x 107 cm

• 30 moyens formats N/B 52 x 77 cm

• Encadrement caisse américaine baguette noire

• Conditionnement : 1 caisse 100 x 80 x 120 cm ; papier bulle et coins en mousse

Partenaires à citer :

• Tirages réalisés par le laboratoire PHOTON

• Exposition produite par ImageSingulières et Mediapart avec le soutien de l'ETPA et de Photon

• Copyright : Pablo Baquedano / LA FRANCE VUE D'ICI