RETOUR MENU ÉDITIONS

MAD IN SÈTE

TENDANCE FLOUE
www.tendancefloue.net/




Direction de la publication : Tendance Floue
Conception éditoriale et artistique : Rémy Fière, Justine Fournier assistée de Julia Chantel
Traitement des images : Claire Delfino
Photographies : Pascal Aimar, Thierry Ardouin, Denis Bourges, Gilles Coulon, Olivier Culmann, Bieke Depoorter, Mat Jacob, Caty Jan, Philippe Lopparelli, Bertrand Meunier, Meyer, Flore Aël-Surun, Patrick Tournebœuf, Alain Willaume.
Bon mots : Joaquim Caroça, Christian Caujolle, Coralie Dubost, Rémy Fière, 
Willy le Devin, Philippe Saulle
Sortie : fin juin 2011
108 pages / 24x32 cm
Français
Production du 30 mai au 5 juin 2011 
ISBN :
 978-2-9514406-6-1
19 €



Dans le catalogue raisonné des impossibles, la gageure était réelle. Encore une fois. Comme en Inde, comme en Chine, lieux liminaires de ces attaques en piqué dont Tendance Floue s’est fait une spécialité. Disons, pour paraphraser un succès d’édition, que, cette fois, le gang photographique s’est attaqué à la possibilité d’une île - singulière -, revue voire corrigée par cette fameuse énergie collective qui pluriélise, elle, le masculin et le féminin. Invités par CéTàVOIR, une autre bande de joyeux trublions, qui secoue les palmiers sétois pour en faire tomber tous les clichés, les « Tendance » sont descendus, comme on dit lorsqu’on regarde négligemment une carte.

Vers le sud, le soleil, le vent, le poisson et le rosé. Ils en sont repartis dix jours plus tard. Ce qu’ils ont laissé derrière eux ? Un refus de se soumettre au consensus mal taillé et à la facilité molle, une volonté de dépeindre une ville qui ne se donne qu’à qui veut bien la regarder. De cette envie collective et partagée a néanmoins jailli, au cours du temps qui passait, une sensation étrange. Comme si, dans un même flot de productions additionnées se mélangeaient le vrai et le faux, le très cru et le très cuit, le pudique et le salé, le présent que l’on invente et le passé que l’on recrée. C’était, en tout cas et sans mentir, à chacun son histoire ou sa façon de la fabriquer. Que l’on comprenne comment l’un se voilait, ou comment l’autre se dévoilait n’était pas primordial : l’important était qu’à toute heure, la franchise soit palpable. Car où est la vérité finalement ? Ici ? Ou là ? Devant l’objectif ? Ou derrière ? Pas de réponse, d’abord parce qu’il y a des réalités pour lesquelles on se défonce et d’autres sur lesquelles on se défausse, ensuite parce que la concrétion des talents individuels ne se fond pas en une image informe qui dirait tout et son contraire, elle se stratifie feuille par feuille, comme les pages qui composent ce livre et qui lui donnent sa consistance. Son épaisseur. D’ailleurs, et ce n’est pas pour conclure car la fin de cette aventure n’existera jamais, la seule question qui pourrait tout emporter sur son passage est plus simple : ce que vous allez voir s’est-il réellement déroulé comme vous l’imaginez ? En d’autres termes, a-t-on des preuves de la venue de ce collectif ici, à Sète ? Avons-nous eu affaire à des magiciens, ou à des imposteurs, à des artistes ou à des touristes ? Je vous le demande, parce que moi-même, je ne sais qu’en penser. De la même manière que j’ignore encore si ce texte a vraiment été écrit par quelqu’un. Ou s’il va s’autodétruire dans cinq secondes. 5, 4, 3…


_Rémy Fière - Juin 2011







Livre réalisé par le collectif de photographes Tendance Floue, dans le cadre d'une résidence instantannée lors du festival ImageSingulières 2011. Les 14 photographes étaient invités à l'occasion des 20 ans du collectif.